Comment calculer la rentabilité locative de mon bien ?

Comment calculer la rentabilité locative de mon bien ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif ? Avant toute chose, il est indispensable de vous poser la question de la rentabilité locative, afin d’avoir une idée claire de la performance de votre placement immobilier. Voici comment calculer le rendement locatif du bien que vous allez acheter pour savoir où investir et dans quelles conditions.

Investir dans l’immobilier locatif : petit rappel

Avant d’entrer dans le vif du sujet, petit rappel des éléments à connaître pour savoir comment investir dans l’immobilier. À commencer par les deux statuts auxquels vous pouvez prétendre dans le cadre d’un investissement locatif :

  • LMNP (loueur en meublé non professionnel) ou
  • LMP (loueur en meublé professionnel).

En outre, un placement immobilier locatif permet de défiscaliser une partie de son investissement. Les deux principaux dispositifs sont la loi Pinel (anciennement Scellier puis Duflot), qui donne droit à une réduction d’impôts allant jusqu’à 21 % sur 12 ans, sous certaines conditions (mise en location rapide, loyers plafonnés, acquisition en zone tendue, etc.) ; et la loi Censi-Bouvard, qui permet de bénéficier d’une défiscalisation immobilière à hauteur de 11 % du prix d’achat (coût maximum de 300 000 €) pour un placement immobilier dans une résidence de services.

Quels que soient le statut choisi et la réduction d’impôts accessible, vous devez toujours considérer la question de la rentabilité locative. Voyons maintenant comment la calculer.

En savoir plus sur les dispositifs de défiscalisation

1. Calculer la rentabilité locative brute

La rentabilité locative brute d’un placement immobilier s’obtient en faisant la différence entre le loyer annuel et le prix d’achat du bien, puis en multipliant le tout par cent. Pour un logement acheté 200 000 € et mis en location pour 800 € par mois, cela donne :

800 x 12 / 200 000 x 100 = 4,8

Le taux de rentabilité est de 4,8 %. Si cet indicateur est précieux car il vous permet de comparer les biens sur une même base, il ne vous dit pas où investir pour obtenir des performances locative élevées.

2. Calculer son rendement locatif net

Le rendement locatif net se calcule avec la même formule – à ceci près qu’il faut extraire les différents frais du montant annuel du loyer, selon la situation du bien : charges locatives non récupérables, taxe foncière, frais de gestion, frais d’assurance, frais de syndic, intérêts d’emprunt, etc.

Imaginons un cas simple : 500 € de charges, 1 000 € de taxe foncière et 10 % de frais de gestion. Cela donne :

9 600 – 960 – 500 – 1 000 = 7 140
7 140 / 200 000 x 100 = 3,57

Le taux de rentabilité net est de 3,57 %. C’est sur cette base que vous devez calculer le financement de votre investissement.

3. Calculer sa rentabilité locative nette-nette

Enfin, la rentabilité locative nette-nette prend en compte tous vos avantages fiscaux (défiscalisation immobilière, déduction des travaux, etc.) pour calculer le rendement locatif après impôts. Ce calcul dépend de deux paramètres : les dispositifs fiscaux auxquels vous avez droit ainsi que votre taux d’imposition.

Le taux de rentabilité ne peut pas être le seul critère

Attention, toutefois : le rendement locatif ne peut pas être le seul critère. Vous devez d’abord savoir comment investir dans l’immobilier ! Par exemple, le fait d’investir dans une résidence seniors OVELIA, outre le fait d’ouvrir la voie à des déductions fiscales attrayantes (dispositif Censi-Bouvard et avantages liés au statut LMNP), vous garantit une gestion locative prise en charge par l’exploitant – donc une sérénité supplémentaire pour votre placement immobilier.

Vous voulez en savoir plus sur l’investissement en résidences seniors ? Prenez contact avec un conseiller vente OVELIA !

Quelles sont les résidences OVELIA disponibles ?

Crédits photo : Stockvault.net

Des articles qui pourraient vous intéresser